jeudi 25 juillet 2024
AccueilCoursesMiss Manzor, "made in Lerner"

Miss Manzor, “made in Lerner”

Dieppe, jeudi

Prix du Grand Maître (Haies)

Miss Manzor, “made in Lerner”

Avec leurs sauteurs, Carlos et Yann Lerner visent juste. Que ce soit avec Flash Davier (Doctor Dino), lauréate de gros handicaps sur les haies, ou encore Sir Gino (K) (It’s Gino), récent vainqueur du Prix Wild Monarch (L). Le tandem mansonnien nous l’a encore prouvé ce jeudi à Dieppe avec Miss Manzor (Almanzor), lauréate en débutant du Prix du Grand Maître. La pouliche de l’écurie JML Racing (Jean-Michel Lebrun), en association avec ses entraîneurs, avait l’avantage d’avoir du métier en plat ; ayant atteint 34,5 de valeur dans cette discipline après une victoire à Lyon-La Soie. Rapidement aux commandes, elle a globalement bien sauté, si ce n’est l’obstacle situé dans le tournant final. Elle a mené détachée avec Kalaboumboum Dab (Battle of Marengo) sur ses talons et le reste du peloton à plusieurs longueurs. Certes, la protégée de Davide Satalia lui a donné du fil à retordre mais Miss Manzor a fait parler son métier sur le plat pour s’imposer de trois quarts de longueur. Co-entraîneur de la lauréate, Carlos Lerner nous a déclaré : « C’est une pouliche qui avait l’avantage d’avoir déjà couru plusieurs fois, en plat. Comme elle était agile, nous n’avons pas hésité à aller devant. Elle a sauté à la perfection et n’a pas tiré. À l’avenir, elle saura également se gérer derrière les autres, donc elle pourra attendre et courir sur d’autres profils d’hippodromes. Son jockey la connaissait le matin et il l’a montée en confiance. Il m’a dit que la pouliche était “pas mal” ! » 

Kalaboumboum Dab a effectué de très bons débuts, se classant deuxième devant Aida (Doctor Dino), qui a fini proprement, devançant Polytec (Ectot) et Princess Buckland (Authorized), longtemps dernière avant de regagner quelques rangs dans la ligne droite.

La première gagnante en obstacle d’Almanzor

Élevée par Giorgio Guglielmi di Vulci, Miss Manzor a été vendue 100.000 € par le haras de Montaigu à Carlos et Yann Lerner, lors de la vente de yearlings Arqana en août 2021. C’est une fille de l’étalon du haras d’Étreham Almanzor (Wootton Bassett), dont elle est le premier vainqueur en obstacle. Sa mère, April Eighteen (Azamour), a gagné trois courses plates sur des distances allant de 2.400m à 2.650m. Après Miss Manzor, son seul gagnant pour le moment, elle a eu Seabazz (Sea the Moon), un 2ans entraîné par Pia et Joakim Brandt et un yearling par Kendargent (Kendor). 

Miss Manzor est la nièce de Persian Majesty (Grand Lodge), lauréat des Hampton Court Stakes (L) et troisième des Hardwicke Stakes (Gr2), et la cousine de l’étalon Hello Youmzain (Youmzain), vainqueur de quatre Groupes, dont les Diamond Jubilee Stakes et les Sprint Cup Stakes (Grs1), de Royal Youmzain (Youmzain), gagnant de trois Groupes, dont le Gran Critérium (Gr2), et troisième du Derby Allemand (Gr1).

La troisième mère, Sandy Island (Mill Reef), a enlevé les Lancashire Oaks (Gr3). Elle a donné deux gagnants black types, Sandmason (Grand Lodge), devenu étalon à succès sur les obstacles et Sardegna (Pharly).

Iffraaj

Wootton Bassett

Almanzor

Balladonia

Maria’s Mon

Darkova

Darkara

MISS MANZOR (F3)

Night Shift

Azamour

Asmara

April Eighteen

Sadler’s Wells

Spa

Sandy Island

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires