mardi 23 juillet 2024
AccueilInternationalMr Hollywood, la belle histoire du favori du Derby 

Mr Hollywood, la belle histoire du favori du Derby 

Munich (DE), lundi

Bavarian Classic (Gr3)

Mr Hollywood, la belle histoire du favori du Derby 

Parfois, dans les courses, il y a de belles histoires. Et celle de Mr Hollywood (Iquitos) en est une. Acheté pour un petit prix lorsqu’il était yearling, issu d’un étalon quasiment inconnu jusqu’alors, le poulain impressionne à chacune de ses sorties. Le 2 avril, à Mülheim, il a débuté par une victoire acquise de 16 longueurs sur 2.000m, en terrain lourd, décrochant par la même occasion une TDN Rising Star. Lundi, pour sa deuxième apparition publique, le représentant de Wanja S. Oberhof et Sebastian J.Weiss a remporté le Bavarian Classic (Gr3) de trois longueurs. Lorsque Lukas Delozier l’a déboîté, la course était jouée, malgré un manque de maturité du poulain qui a un peu “louvoyé” dans la phase finale. Le deuxième, Alpenjäger (Nutan), est un bon cheval. Il effectuait sa rentrée, lui qui a remporté l’année dernière de sept longueurs le Krefelder fur Krefeld Grosser Preis der Brauerei Konigshof-Herzog von Ratibor-Rennen (Gr3). Le troisième, Fantastic Moon (Sea the Moon), est le lauréat du Preis des Winterfavoriten (Gr3), la meilleure course de 2ans en Allemagne. Le Bavarian Classic est l’une des bonnes préparatoires au Derby allemand (Gr1) et Mr Hollywood caracole en tête du betting chez les bookmakers germaniques. Cela étant dit, en Allemagne tout le monde s’accorde pour dire qu’il semble assez dépendant du terrain très souple, et si, en juillet, le classique d’Hambourg se court sur une piste bonne, la tâche sera plus difficile pour lui. Henk Grewe, son entraîneur, a déclaré à nos confrères de GaloppOnline qu’il serait revu dans l’Union-Rennen (Gr2) avant le Derby. 

Iquitos sort de l’anonymat 

​​​​​​Élevé par le Gestüt Ammerland, Mr Hollywood n’a coûté que 15.000 € chez BBAG, le bon étant signé par Wanja S. Oberhof et Sebastian J.Weiss. Venu sur le tard, son père, Iquitos (Adlerflug), s’est révélé un cheval de Gr1 à l’âge de 4ans en remportant le Großer Preis von Baden (Gr1), le premier de ses trois succès à ce niveau. Lorsque tous les haras d’obstacle européens ont commencé à vouloir des fils d’Adlerflug (In the Wings), Iquitos n’a pas fait partie de leur liste car il ne toise que 1,57m. Pour les éleveurs allemands, bien qu’issu de deux étalons “miracle” – son père, Adlerflug, et son père de mère, Areion (Big Shuffle)–, il n’avait pas assez de performances à 3ans et une souche insuffisamment fournie. Iquitos est donc entré au haras dans une certaine indifférence. La première génération, née en 2020, ne comptait que cinq foals. Ses deux produits vus en piste ont gagné. Stationné au Gestüt Graditz Iquitos  il officie à 5.000 €, Iquitos n’a eu que trois foals en 2021, et 13 en 2022. Nul doute que ces premiers résultats vont étoffer son carnet de bal ! La mère de Mr Hollywood, Margie’s Music est une fille d’Hurricane Run (excellent père de mère) et elle a été battue du minimum dans une Listed sur 1.800m à Baden à 3ans. On lui doit Magical Beat (Lope de Vega), deuxième d’un Gr3 préparatoire au Derby. Après le classique (15e), il n’a jamais refait sa valeur… comme cela arrive finalement assez souvent dans cette course très difficile.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires